Le Château de Mormoulins


Vers le Xe siècle, le château de Mormoulins s'élevait au milieu des marais. L'on s'y rendait de Chaudon par une chaussée en grès dont les fondations existent encore.
Les marais se sont comblés au fil des siècles, pour devenir ces prairies bordant l'actuelle et pittoresque route de Mormoulins.
La légende veut que l'un de ses propriétaires ait été tué au cours d'un duel le lendemain de ses noces, dont un fils naquit neuf mois plus tard.
Une autre légende assure qu'un capitaine des gardes chargés de la défense du château se fit tuer avec cent hommes la veille de son mariage.

En 1774, le receveur général des Finances de Picardie, beau-frère de la Pompadour, s'en rendit acquéreur. C'est lui qui fit creuser les canaux encore visible de nos jours.
En 1781, le propriétaire en était M. Fergeol, de Villers, dont la veuve céda les ruines du château en 1817 à M. du Temple de Chevrigny.
A cette époque , ce qui restait du vieux château était miné par les inondations annuelles, et M. du Temple de Chevrigny dut se résigner à raser le tout.
C'est alors que furent construits l'actuel château et la route, par la suite agrandie et élargie.
Le pont de L'Eure date de 1820. Depuis très longtemps se trouve à Mormoulins un moulin situé sur la rive droite. Chaudon comptait un autre moulin, maintenant disparu, qui s'élevait près du petit ruisseau se jetant dans l'Eure.
Retour